Roséole

Sommaire

Le terme roséole définit dans le langage courant une maladie virale de l'enfant. En fait, il s'agit d'un terme assez imprécis puisqu'il désigne aussi une éruption cutanée ayant certaines caractéristiques mais donc les causes peuvent être diverses.

Le point dans notre article.

Roséole infantile

Il s'agit d'une maladie éruptive de l'enfant. Cette pathologie est bénigne. Elle est appelée aussi sixième maladie ou exanthème subit. Cette affection touche des enfants de moins de 2 ans dans 90 % des cas. Elle peut être due aux virus herpès de type 6 ou de type 7 (un enfant peut donc faire 2 épisodes). La contagion se fait entre humains, mais les modalités en sont mal connues. La plupart du temps, les signes cliniques associent une fièvre avec une éruption cutanée :

  • Classiquement, la maladie débute par une fièvre assez élevée (39-40°C), qui peut être isolée ou associée à des troubles digestifs ou une inflammation des ganglions.
  • La fièvre, bien supportée, se maintient 3 jours puis disparaît, laissant place à une éruption cutanée.
  • Les boutons (macules) sont roses clair et se localisent au niveau du tronc, du cou et de la racine des membres.
  • Le visage est en général épargné. L'éruption disparaît en général en 12 à 24 h. 

Il peut exister des formes avec éruption sans fièvre, et inversement. Le diagnostic est difficile tant que l'éruption n'est pas observée. Les examens complémentaires ne sont pas nécessaires, on dit que le diagnostic est clinique, il n'y a pas de traitement spécifique, uniquement symptomatique (lutte contre la fièvre). C'est une maladie bénigne, dont les complications sont très rares. 

Comme toutes les maladies virales, les antibiotiques ne sont d'aucune utilité, puisqu'ils n'agissent que contre les bactéries. 

Bon à savoir : il n'y a pas de vaccination contre la roséole. 

Roséole et exanthème roséoliforme

Le terme « exanthème » caractérise une éruption cutanée apparaissant brutalement mais transitoirement. Roséoliforme signifie que cette éruption est composée de tâches (macules) roses pâles (erythémateuses) avec des intervalles de peau saine. Les principales causes de l'apparition d'un exanthème roséoliforme sont :

  • roséole syphilitique : il s'agit de la première éruption de la syphilis secondaire. Elle passe souvent inaperçue et survient 45 jours après la contagion ;
  • les toxidermies : dues à des médicaments, surtout les antibiotiques, les sulfamides, l'iode. Il existe de fortes démangeaisons ;
  • la primo-infection par le VIH ;
  • la roséole infantile, ou exanthème subit ;
  • la fièvre typhoïde ;
  • la rubéole.

Devant l'apparition d'un exanthème roséoliforme, il convient donc au médecin d'en rechercher la cause grâce à l'interrogatoire du patient (prise récente de médicaments, rapports sexuels non protégés...) et le recours éventuel à des examens complémentaires. 

Dans la moitié des cas, aucune cause n'est retrouvée à cet exanthème roséoliforme, la guérison est alors spontanée.

Ces pros peuvent vous aider